Projet MNLV

Projet "Montrez nous le vôtre !"

Bonne nouvelle !

Clara nous a confirmé son envie de nous accompagner !Le projet “Montrez nous le vôtre !” sera donc dédié à l’association Prolific de Clara Nahmias, Directeur de Recherche au CNRS en charge du projet "Axe angiotensine/ATIP et progression tumorale" consacré au cancer du sein . L’argent que nous récolterons avec la vente des mosaïques permettra au “Projet ATIP3” de progresser. Votre argent aidera Clara et son équipe dans ses recherches et nous savons tous que les progrès passent par d’abord la science.

Voici les mots de Clara Nahmias pour "Montrez nous le vôtre !" :

"Le cancer du sein, comment réagir face à ce fléau? Chacun d’entre nous a dans son entourage au moins une personne qui a été touchée par cette maladie. Ne pas la laisser dans l’ombre, avertir, dépister, en parler, c’est ce que font de nombreuses associations. Et puis il y a l’art. Et la science. Pour faire avancer les choses d’une autre façon.Montrez-Nous Le Vôtre !, c’est un collectif de solidarité qui passe par un acte artistique. Exposer son sein, pour le photographier et en faire un pixel d’une oeuvre d’art, qui sera elle-même exposée. Montrer les choses pour s’en libérer. Montrer son sein par solidarité. A l’autre bout de la chaine, il y a la science. Connaitre, comprendre, chercher, innover. Trouver de nouvelles solutions thérapeutiques. L’association Prolific récolte des fonds pour la recherche contre le cancer du sein et expose les avancées de la science dans des conférences grand public, gratuites et ouvertes à tous.A l’occasion d’Octobre Rose 2014, Prolific est partenaire du projet “Montrez-Nous Le Vôtre !”. Pour avancer ensemble, nous avons besoin de votre soutien. Montrez-le Nous !"

https://www.youtube.com/watch?v=M_d97MEeI2s

http://www.prolific-atip3.com/

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/exposition-montrez-nous-le-votre

INTRODUCTION

Capture d’écran 2014-08-15 à 23.30.21Montrez nous le vôtre ! est une initiative née à l’occasion d’octobre rose 2013 dans le but de créer un réseau de solidarité citoyenne autour des personnes atteintes par le cancer du sein. Son action se veut principalement testimoniale, originale et forte, afin de porter la prise de conscience et d’être reçue comme une véritable démarche d’entraide et de soutien. Elle tente ainsi d’aider à dissoudre l’isolement qu’engendre la souffrance, la mutilation et la peur, elle essaie de rendre plus visible, par le rayonnement de son message et le jeu des réseaux sociaux, les associations qui luttent pour accompagner les femmes dans leur combat et leur reconquête d’elles-mêmes.

Tout a démarré d’un geste de la fondatrice du mouvement, Cécile Missir, marquée par la maladie de l’un de ses proches :

"J’avais besoin de communier, dit-elle, avec toutes les femmes atteintes par ce cancer, être avec elles dans ce dur combat de la survivance et de la renaissance de soi. L’idée s’est imposée à moi comme une évidence malgré ma pudeur. Que pouvait-il y avoir de plus sincère et de plus symbolique que d’oser montrer mon sein au nom de cette maladie qui pourrait le tuer, dire à toutes et à tous ce qui est en jeu, notre intégrité physique, notre rapport à nous-mêmes, en tant que femme et en tant que mère, notre rapport aux autres et à la société. Bien sûr, je craignais l’incompréhension, les réactions réductrices, les procès en vulgarisation et les tentatives de banalisation. Mais je me sentais légitime. C’est parce que le sein occupe une place à part dans notre société et dans notre culture, dans notre représentation de la beauté et de la femme, dans son rapport à la séduction et à la sexualité, que le cancer du sein occupe une même place à part, et qu’agir en dévoilant son sein est une façon de bruler les tabous qui nous séparent de celles qui en sont victimes. Oui, je n’ai pas trouvé de façon plus intime, plus engageante, pour dire que je suis sensible à leur douleur et à leur combat. Je n’ai pas trouvé de geste plus sincère que de signer en dévoilant mon sein, non pas comme une offrande, non pas en le sublimant, mais en disant d’une certaine manière que ce sein n’est qu’un sein, malgré toute l’importance que je lui accorde, et qu’on n’est pas moins femme de l’avoir perdu ou de l’avoir montré à tous."

Alors Cécile a posté une photo de son sein, lancé ce vaste appel à reproduire son geste, et imaginé un projet consistant à faire de la photo de chacun la matière première d’une création artistique originale et durable.

Depuis, 371 femmes et hommes ont reproduit son geste, chacune et chacun à sa façon et avec sa raison de faire, et des centaines d’autres ont plébiscité son projet. L’œuvre consistera en une dizaine de mosaïques (composées de tesselles faites à partir  des  photos  miniaturisées) représentant des copies d’œuvres originales produites spécifiquement pour MNLV par des photographes partenaires du projet. Les mosaïques seront exposées sur Paris à l’occasion d’octobre rose 2014 en partenariat avec une ou plusieurs associations spécialisées dans l’aide aux malades et la thérapie par l’art. 

MONTREZ-NOUS LE VÔTRE C’EST…

Capture d’écran 2014-08-16 à 20.37.22

___

OFFRIR UNE PHOTO DE VOTRE SEIN … faire le don de cette intimité qui façonne notre féminité et notre silhouette, l’image de notre sein, une façon de s’engager, de s’unir à l’endroit de la souffrance et de partager dans la vérité et le dépouillement, au-delà des préjugés, des dogmes et des tabous.

FAIRE UN GESTE DE COMMUNION … un geste collectif et personnel de solidarité envers les femmes touchées par le cancer du sein, une façon intime et symbolique de leur dire qu’elles ne vivent pas ce combat de la survivance et de la renaissance de soi dans l’indifférence.

RÉALISER UNE OEUVRE COMMUNE … une mosaïque faite de la multitude de vos seins, dons miniaturisés et assemblés côte à côte pour figurer une représentation toute entière tournée vers la solidarité et l’espoir, une œuvre qui symbolisera l’adhésion et la reconstruction et qui donnera au projet son prolongement artistique et public.

EXPOSER EN OCTOBRE 2014 … une exposition en octobre 2014 pour présenter au public l’ensemble des œuvres qui auront été réalisées grâce à la contribution de tous depuis octobre 2013. La vente de ces mosaïques reviendra à l’association PROLIFIC pour son projet ATIP3 (http://www.prolific-atip3.com/).

 

 

CE QUE NOUS AVONS FAIT …

Capture d’écran 2014-08-15 à 23.38.30J’ai mené ce projet en voulant être à l’écoute des préoccupations des femmes sur leur santé et sur les difficultés culturelles auxquelles la maladie les confronte, avec le souci de les accompagner et de les aider à sensibiliser leur entourage aux conséquences diverses du cancer du sein, notamment psychologiques et sociales. Je n’ai pas hésité à aborder toutes les ramifications de ces préoccupations, telles la féminité, le rapport aux autres, la culpabilité, la gêne, la peur, les problèmes de couple, le désamour de soi, l‘isolement, …

Je crois que le projet a permis de changer certains regards, de rassurer parfois, de soutenir et surtout de partager, par la sincérité et le courage des témoignages, par le don et l’écoute de chacun. Une vraie communauté est née, dans une vraie communion. Nous avons créé un espace de confiance, de confession et d’information grâce auquel nous avons pu soutenir les survivantes du cancer du sein, informer, sensibiliser, et transmettre incidemment des vérités et des exigences parfois perdue en chemin, comme celle de s’obliger à écouter son corps, de ne pas s’isoler, de croire en soi, en sa capacité à vaincre et à se reconstruire.

Certaines femmes ont pris la décision de faire une mammographie, d’autres ont pu faire le deuil de leur sein perdu ou affronter la maladie avec plus de force et de confiance. Toutes se sont dévoilées, en osant se photographier, le crâne rasé parfois, ou en parlant de leurs souffrances. Ce fut pour certaines un lieu de ressources et de générosité, autant pour elles que pour celles et ceux souvent oubliés qui les accompagnent dans leur vie. Une belle aventure humaine.

Malgré son originalité, et afin de maintenir sa visibilité sur un sujet déjà largement médiatisé, le projet a nécessité une forte communication sur les réseaux sociaux, la création de contenus, des actions d‘information et de sensibilisation, et des échanges réguliers avec des professionnels de la santé. Nous avons ainsi rassemblé de nombreuses photographies et un réseau de personnalités et de professionnels qui nous aident à faire connaître le projet.

Aujourd’hui, nous attendons toutes et tous de nous réunir et d’accueillir le plus grand nombre lors de l’exposition des mosaïques que nous espérons pouvoir organiser en octobre 2014. Nous avons besoin de la collaboration et du partenariat des professionnels pour les impressions grands formats, quel que soit le support, nous avons besoin des mairies et des collectivités locales pour un lieu d’exposition et de vente des mosaïques, sur Paris ou en Ile-de-France, nous avons besoin d’accéder à la presse et aux médias pour amplifier la résonnance de l’évènement. La vente sera au seul profit des associations engagées dans cette lutte. Nous en communiquerons les noms d’ici l’exposition. Elle permettra également l‘édition d‘un livre sur le projet et les œuvres, livre qui sera publié à l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, le 4 février 2015. Une belle conclusion nous l’espérons.

Exemples

etapes

CONTACTS

Cécile Missir

Email : montreznouslevotre@gmail.com

Compte twitter : @montrezlevotre

Profil facebook : https://www.facebook.com/montreznous.levotre

Page facebook : https://www.facebook.com/projetmnlv

Site : http://www.montreznouslevotre.com

GSM : 06 24 45 56 30

Partenaires du projets :

Jean Christophe Mahé (Soda Factory)

Olivier Scarsetto

Clara Nahmias (Prolific)

David-André Azoulay (Groupe Gorges V)

Association "Merci la France"

Cédric Jouve (Imprimeur d‘art)

Pixtory & votreprotrait.fr (http://www.votreportrait.f)

partenaires-1408026885

Télécharger ce document : Projet MNLV