Je vais vous dire un truc…

Les murs, ça n’effraie que ceux qui restent plantés devant ! Même si on s’écorche en grimpant, même si on se blesse en retombant… on se repose, on attend que le souffle revienne pour la prochaine escalade. Mais ne rien entreprendre parce que le mur semble trop haut, se dire qu’on y arrivera jamais, autant se flinguer !

On meurt le jour où ayant escaladé le mur le plus élevé et sautant de l’autre côté, on se fracasse le crâne et tout le reste en s’écrasant au sol ! Mais on meurt bien vivant, en plein saut ; sans jamais avoir eu le temps de s’habituer à l’idée de la défaite, s’en s’être « vendu » à elle. C’est comme ça qu’il faut vivre, comme ça qu’on respire et qu’on aide les autres à respirer ! parce qu’ils voient le pourquoi et le comment de notre acharnement à lutter, à franchir ces hauts murs dont la peur nous entoure et nous retient prisonnier !!!!

1459995_467232930052439_1402295543_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s